title

La Maison de la Poésie

Maison de la Poésie Paris

0
Followers
0
Plays
La Maison de la Poésie
La Maison de la Poésie

La Maison de la Poésie

Maison de la Poésie Paris

0
Followers
0
Plays
OVERVIEWEPISODESYOU MAY ALSO LIKE

Details

About Us

La Maison de la Poésie de Paris est une scène de lectures, de rencontres et de création dédiée à la voix des poètes et des écrivains. Elle s'adresse aussi bien à ceux qui ont toujours un livre en poche qu'à ceux qui découvriront le texte porté autrement, par la scène, la voix, la musique, l'image...

Latest Episodes

Victor Jestin – La chaleur

Lecture par Emmanuel Noblet Rencontre animée par Camille Thomine « C’était le dernier vendredi d’août. Il était tard, le camping dormait. Restaient les ados sur la plage. J’avais dix-sept ans moi aussi. Je n’étais pas avec eux. J’essayais de dormir et leur musique m’en empêchait. Elle franchissait la dune avec les vagues et les rires. » Un été étouffant sur la côte Atlantique donc. Les pins, les rouleaux, la peau dénudée partout. Et les garçons qui approchent les filles avec cet ultimatum : la rentrée approche à grands pas ; auront-ils réussi à « le faire » avant de quitter les lieux ? Et puis, le drame. Un premier roman à l’atmosphère puissante et à la dramaturgie imparable par un auteur de 25 ans. À lire – Victor Jestin, La chaleur, Flammarion, 2019.

61 MIN2 w ago
Comments
Victor Jestin – La chaleur

Michaël Ferrier – Scrabble

Michaël Ferrier - Scrabble Rencontre animée par Nils Ahl « Tous mes souvenirs s’envolent dans le vent des sables, le passé coule dans le fleuve, se joue dans les branchages, explose dans les feuillages. Le passé est tout autour de moi désormais – et je ris quand je dis « le passé », car rien de tout cela n’est passé. » Michaël Ferrier En retraçant son enfance passée au Tchad, Michaël Ferrier nous offre un bouleversant autoportrait. A dix ans, il découvre la beauté de paysages d’Afrique, le vent, la lumière, les insectes. L’Afrique est là, palpitante dans sa beauté et sa crudité. Les enfants jouent au Scrabble sur la terrasse de leur maison. Dehors la guerre approche, mais ils ne le savent pas encore. L’enfant sera témoin de tout, découvrira le sang, les cadavres – et le Scrabble comme manière de se protéger de la violence du monde et de se plonger dans les mots. À lire – Michaël Ferrier, Scrabble, Mercure de France, coll. « Traits et portraits », 2019.

67 MIN2 w ago
Comments
Michaël Ferrier – Scrabble

Diana Evans – Ordinary people

DIANA EVANS – ORDINARY PEOPLE Rencontre animée par Sylvie Tanette - Interprète : Marguerite Capelle À Londres, deux couples se débattent avec leur histoire, le travail, la quarantaine, les illusions perdues, et leur statut d’émigrés de la deuxième génération devenus parents à leur tour. Ils ont cru à l’intégration, voilà qu’ils se désintègrent. Pourquoi le pronom « je » a-t-il disparu, corps et âme, de la langue de leurs couples ? Que devient le couple face aux ambitions personnelles et professionnelles déçues ? À l’argent qui manque toujours un peu ? Dans son troisième roman, Diana Evans se fait l’observatrice de la vie conjugale confrontée au capitalisme et à la crise, et décrit minutieusement, avec verve et un scalpel trempé dans un élixir de poésie, la fragile architecture amoureuse. À lire – Diana Evans, Ordinary people, trad. de l’anglais par Karine Guerre, éd. Globe, 2019.

72 MIN2 w ago
Comments
Diana Evans – Ordinary people

Regina Porter – Ce que l’on sème

Regina Porter – Ce que l’on sème Rencontre animée par Pap Ndiaye Interprète : Marguerite Capelle Alors que la Seconde Guerre Mondiale vient de s’achever, James Vincent, d’ascendance irlandaise, fuit un foyer familial chaotique pour faire des études de droit à New York où il deviendra un brillant avocat. De son côté, Agnes Miller, une jeune femme noire à l’avenir prometteur, voit son rendez-vous amoureux tourner au cauchemar lorsque la police arrête sa voiture sur une route déserte en Géorgie. Pendant six décennies de changements radicaux – de la lutte pour les droits civiques à la présidence Obama –, les familles de James et Agnes demeureront inextricablement liées. Au fil de cette spectaculaire fresque familiale et amoureuse, avec une justesse, un humour et une maîtrise rares, Regina Porter creuse les traumatismes des États-Unis sur plusieurs générations et expose les mouvements profonds d’une société sur plus d’un demi-siècle. À lire – Regina Porter, Ce que l’on sème, trad. de l’anglais (États-Unis) par Laura Derajinski, Gallimard, 2019.

67 MIN2 w ago
Comments
Regina Porter – Ce que l’on sème

David Grossman_ Un cheval entre dans un bar & Tombé hors du temps

David Grossman Un cheval entre dans un bar & Tombé hors du temps Dans le cadre du Festival Lettres d’Israël Rencontre animée par Josyane Savigneau Suivie d’une lecture musicale par Hila Cohen Elazar Lecture par Stéphane Freiss David Grossman et Josyane Savigneau s’entretiennent autour du roman, Un cheval entre dans un bar. Sur la scène d’un club miteux dans la petite ville côtière de Netanya, Dovalé, comédien de stand-up, invite un vieil ami, le juge Avishaï Lazar. Mais peu à peu le discours part en vrille et se délite sous les yeux des spectateurs médusés. Car ce soir-là Dovalé met à nu la déchirure de son existence. La scène devient alors le théâtre de la vraie vie. En seconde partie de soirée, la chanteuse Hila Cohen Elazar propose une lecture musicale autour de Tombé hors du temps, récit d’un deuil, celui d’un père face à la perte de son fils. « Tombé hors du temps est une histoire à plusieurs voix. Quand je l’ai écrit, je sentais que ces mots devaient être prononcés à haute voix également. Hila Cohen Elazar chante ma propre douleur et mon chagrin d’une manière si émouvante qu’elle me va droit au cœur. » David Grossman Manifestation proposée par le Service culturel de l’ambassade d’Israël en France En partenariat avec le club littéraire אbc À lire – Au Seuil : David Grossman, Tombé hors du temps, trad. de l’hébreu par Emmanuel Moses, Seuil, 2012 - Un cheval entre dans un bar, trad. de l’hébreu par Nicolas Weill, 2015.

70 MIN3 w ago
Comments
David Grossman_ Un cheval entre dans un bar & Tombé hors du temps

David Grossman_Dans la maison de la liberté

David Grossman Dans la maison de la liberté Dans le cadre du Festival Lettres d’Israël Lecture par Laurent Natrella Rencontre animée par Josyane Savigneau Dans la maison de la liberté réunit onze interventions de David Grossman résumant dix ans d’écriture et d’engagement de l’auteur israélien. Au fil des nombreux thèmes abordés – la recherche inlassable de la paix entre Israël et les Palestiniens, les effets dévastateurs de la guerre sur la société israélienne, le terrorisme, la Shoah et son empreinte persistante sur l’âme juive –, David Grossman nous entraîne dans les coulisses de son œuvre littéraire, nous dévoilant combien celle-ci se nourrit du quotidien et du conflit au Proche-Orient ; et, inversement, comment le deuil, l’angoisse existentielle et la violence sous toutes ses formes l’ont incité à écrire. Né à Jérusalem en 1954, David Grossman est l’auteur de nombreux essais et de onze romans abondamment primés dont Une femme fuyant l’annonce, prix Médicis étranger en 2011. Manifestation proposée par le Service culturel de l’ambassade d’Israël en France En partenariat avec le club littéraire אbc À lire – David Grossman, Dans la maison de la liberté, trad. de l’hébreu par Jean-Luc Allouche et Rosie Pinhas-Delpuech, Seuil, 2019.

68 MIN3 w ago
Comments
David Grossman_Dans la maison de la liberté

Je ne reverrai plus le monde d’Ahmet Altan

Je ne reverrai plus le monde d’Ahmet Altan Rencontre avec Timour Muhidine (directeur de la collection “Lettres turques” chez Actes Sud), animée par Valérie Marin la Meslée (Le Point) Lecture d’extraits par Nicolas Bouchaud Le 10 septembre 2016, le romancier, journaliste et rédacteur en chef du quotidien turc Taraf, Ahmet Altan, est arrêté et accusé d’avoir pris part au putsch manqué du 15 juillet 2016. Inculpé, entre autres, « d’appartenance à une organisation terroriste » et de « tentative de renverser l’ordre prévu par la Constitution de la République de Turquie », il est condamné à la perpétuité aggravée le 16 février 2018, à l’âge de 68 ans. Cette situation désespérante n’abat cependant pas Ahmet Altan qui s’en remet à la force des mots. Depuis sa cellule, il parvient à nous transmettre dix-neuf textes admirables et poignants, à travers lesquels il livre son quotidien d’homme écartelé entre le bilan de sa vie et son avenir absent. Un livre exceptionnel de résistance et de résilience. Soirée proposée en partenariat avec Le Point. À lire – Ahmet Altan, Je ne reverrai plus le monde, trad. du turc par Julien Lapeyre de Cabanes, Actes Sud, 2019.

57 MIN3 w ago
Comments
Je ne reverrai plus le monde d’Ahmet Altan

Nelly Arcan

Soirée Nelly Arcan – Avec Marie Darsigny, Chloé Delaume & Camille Laurens Soirée Nelly Arcan Avec Marie Darsigny, Chloé Delaume & Camille Laurens « Mobiliser l’univers pour le faire tourner autour de sa tête » Le 24 septembre 2009, Nelly Arcan se donnait la mort à Montréal. Elle laissait derrière elle une œuvre protéiforme, d’une incroyable contemporanéité et dont le chant continue aujourd’hui de nous interpeler. Armée de sa langue exigeante et radicale, Arcan questionne de front l’insoutenable diktat de la beauté féminine, la tyrannie des liens familiaux, les rapports femmes/hommes dépouillés d’humanité, l’économie des échanges sexuels, et prépare, déjà, ce suicide qui traverse l’ensemble de ses récits. Dix ans plus tard, Marie Darsigny, Chloé Delaume et Camille Laurens proposent d’écouter cette voix qui résonne comme un cri et de questionner l’héritage de ces obsessions arcaniennes, inlassablement dérangeantes et pourtant universelles. Soirée proposée dans le cadre du colloque international dédié à Nelly Arcan qui se tiendra à l’EHESS les 16 et 17 septembre 2019. À lire – le premier récit de Nelly Arcan, Putain, réédité dans une version enrichie au Seuil (et disponible en avant-première lors de cette soirée)

84 MIN3 w ago
Comments
Nelly Arcan

Marie Darrieussecq - La Mer à l’envers

Marie Darrieussecq La Mer à l’envers Rencontre animée par Nathalie Crom « Rose est héroïque, mais seulement par moments », prévient l’auteur. Soit une femme d’aujourd’hui, mère de deux enfants et dont le couple vacille. Elle part en croisière en méditerranée avec sa progéniture. C’est là, en pleine mer, qu’elle va faire la connaissance de Younès, migrant recueilli avec une centaine d’autres sur le paquebot de touristes. Mue par une volonté obscure mais tenace, Rose va faire entrer le jeune garçon dans sa vie et celle de sa famille. Pourquoi lui ? Et à quoi va-t-elle bien pouvoir servir ? Drôle et on ne peut plus subtil, le nouveau livre de Marie Darrieussecq nous conduit au cœur d’un drame contemporain avec le souffle romanesque et la malice qui lui vont si bien. À lire – Marie Darrieussecq, La Mer à l’envers, P.O.L. 2019.

52 MIN3 w ago
Comments
Marie Darrieussecq - La Mer à l’envers

Siri Hustvedt – Souvenirs de l’avenir

Siri Hustvedt – Souvenirs de l’avenir Rencontre animée par Kerenn Elkaïm - Interprète : Marie Furthner Dialogue à plusieurs niveaux de narration entre une jeune femme en quête d’aventures à New York à la fin des années 70 et l’écrivain chevronné qu’elle est devenue quarante ans plus tard. Ce condensé autobiographique de l’auteure rassemble et magnifie les thèmes qui ont fait sa renommée internationale : le temps comme étrangeté, la violence et la cruauté du patriarcat, la capacité de l’imaginaire à recréer le présent, voire à le guérir. Souvenirs de l’avenir est le septième roman de Siri Hustvedt, romancière traduite dans plus de trente langues. Elle est également l’auteure d’une œuvre d’essayiste de tout premier plan. À lire – Siri Hustvedt, Souvenirs de l’avenir, trad. de l’américain par Christine Le Bœuf, Actes Sud, 2019.

80 MIN3 w ago
Comments
Siri Hustvedt – Souvenirs de l’avenir

Latest Episodes

Victor Jestin – La chaleur

Lecture par Emmanuel Noblet Rencontre animée par Camille Thomine « C’était le dernier vendredi d’août. Il était tard, le camping dormait. Restaient les ados sur la plage. J’avais dix-sept ans moi aussi. Je n’étais pas avec eux. J’essayais de dormir et leur musique m’en empêchait. Elle franchissait la dune avec les vagues et les rires. » Un été étouffant sur la côte Atlantique donc. Les pins, les rouleaux, la peau dénudée partout. Et les garçons qui approchent les filles avec cet ultimatum : la rentrée approche à grands pas ; auront-ils réussi à « le faire » avant de quitter les lieux ? Et puis, le drame. Un premier roman à l’atmosphère puissante et à la dramaturgie imparable par un auteur de 25 ans. À lire – Victor Jestin, La chaleur, Flammarion, 2019.

61 MIN2 w ago
Comments
Victor Jestin – La chaleur

Michaël Ferrier – Scrabble

Michaël Ferrier - Scrabble Rencontre animée par Nils Ahl « Tous mes souvenirs s’envolent dans le vent des sables, le passé coule dans le fleuve, se joue dans les branchages, explose dans les feuillages. Le passé est tout autour de moi désormais – et je ris quand je dis « le passé », car rien de tout cela n’est passé. » Michaël Ferrier En retraçant son enfance passée au Tchad, Michaël Ferrier nous offre un bouleversant autoportrait. A dix ans, il découvre la beauté de paysages d’Afrique, le vent, la lumière, les insectes. L’Afrique est là, palpitante dans sa beauté et sa crudité. Les enfants jouent au Scrabble sur la terrasse de leur maison. Dehors la guerre approche, mais ils ne le savent pas encore. L’enfant sera témoin de tout, découvrira le sang, les cadavres – et le Scrabble comme manière de se protéger de la violence du monde et de se plonger dans les mots. À lire – Michaël Ferrier, Scrabble, Mercure de France, coll. « Traits et portraits », 2019.

67 MIN2 w ago
Comments
Michaël Ferrier – Scrabble

Diana Evans – Ordinary people

DIANA EVANS – ORDINARY PEOPLE Rencontre animée par Sylvie Tanette - Interprète : Marguerite Capelle À Londres, deux couples se débattent avec leur histoire, le travail, la quarantaine, les illusions perdues, et leur statut d’émigrés de la deuxième génération devenus parents à leur tour. Ils ont cru à l’intégration, voilà qu’ils se désintègrent. Pourquoi le pronom « je » a-t-il disparu, corps et âme, de la langue de leurs couples ? Que devient le couple face aux ambitions personnelles et professionnelles déçues ? À l’argent qui manque toujours un peu ? Dans son troisième roman, Diana Evans se fait l’observatrice de la vie conjugale confrontée au capitalisme et à la crise, et décrit minutieusement, avec verve et un scalpel trempé dans un élixir de poésie, la fragile architecture amoureuse. À lire – Diana Evans, Ordinary people, trad. de l’anglais par Karine Guerre, éd. Globe, 2019.

72 MIN2 w ago
Comments
Diana Evans – Ordinary people

Regina Porter – Ce que l’on sème

Regina Porter – Ce que l’on sème Rencontre animée par Pap Ndiaye Interprète : Marguerite Capelle Alors que la Seconde Guerre Mondiale vient de s’achever, James Vincent, d’ascendance irlandaise, fuit un foyer familial chaotique pour faire des études de droit à New York où il deviendra un brillant avocat. De son côté, Agnes Miller, une jeune femme noire à l’avenir prometteur, voit son rendez-vous amoureux tourner au cauchemar lorsque la police arrête sa voiture sur une route déserte en Géorgie. Pendant six décennies de changements radicaux – de la lutte pour les droits civiques à la présidence Obama –, les familles de James et Agnes demeureront inextricablement liées. Au fil de cette spectaculaire fresque familiale et amoureuse, avec une justesse, un humour et une maîtrise rares, Regina Porter creuse les traumatismes des États-Unis sur plusieurs générations et expose les mouvements profonds d’une société sur plus d’un demi-siècle. À lire – Regina Porter, Ce que l’on sème, trad. de l’anglais (États-Unis) par Laura Derajinski, Gallimard, 2019.

67 MIN2 w ago
Comments
Regina Porter – Ce que l’on sème

David Grossman_ Un cheval entre dans un bar & Tombé hors du temps

David Grossman Un cheval entre dans un bar & Tombé hors du temps Dans le cadre du Festival Lettres d’Israël Rencontre animée par Josyane Savigneau Suivie d’une lecture musicale par Hila Cohen Elazar Lecture par Stéphane Freiss David Grossman et Josyane Savigneau s’entretiennent autour du roman, Un cheval entre dans un bar. Sur la scène d’un club miteux dans la petite ville côtière de Netanya, Dovalé, comédien de stand-up, invite un vieil ami, le juge Avishaï Lazar. Mais peu à peu le discours part en vrille et se délite sous les yeux des spectateurs médusés. Car ce soir-là Dovalé met à nu la déchirure de son existence. La scène devient alors le théâtre de la vraie vie. En seconde partie de soirée, la chanteuse Hila Cohen Elazar propose une lecture musicale autour de Tombé hors du temps, récit d’un deuil, celui d’un père face à la perte de son fils. « Tombé hors du temps est une histoire à plusieurs voix. Quand je l’ai écrit, je sentais que ces mots devaient être prononcés à haute voix également. Hila Cohen Elazar chante ma propre douleur et mon chagrin d’une manière si émouvante qu’elle me va droit au cœur. » David Grossman Manifestation proposée par le Service culturel de l’ambassade d’Israël en France En partenariat avec le club littéraire אbc À lire – Au Seuil : David Grossman, Tombé hors du temps, trad. de l’hébreu par Emmanuel Moses, Seuil, 2012 - Un cheval entre dans un bar, trad. de l’hébreu par Nicolas Weill, 2015.

70 MIN3 w ago
Comments
David Grossman_ Un cheval entre dans un bar & Tombé hors du temps

David Grossman_Dans la maison de la liberté

David Grossman Dans la maison de la liberté Dans le cadre du Festival Lettres d’Israël Lecture par Laurent Natrella Rencontre animée par Josyane Savigneau Dans la maison de la liberté réunit onze interventions de David Grossman résumant dix ans d’écriture et d’engagement de l’auteur israélien. Au fil des nombreux thèmes abordés – la recherche inlassable de la paix entre Israël et les Palestiniens, les effets dévastateurs de la guerre sur la société israélienne, le terrorisme, la Shoah et son empreinte persistante sur l’âme juive –, David Grossman nous entraîne dans les coulisses de son œuvre littéraire, nous dévoilant combien celle-ci se nourrit du quotidien et du conflit au Proche-Orient ; et, inversement, comment le deuil, l’angoisse existentielle et la violence sous toutes ses formes l’ont incité à écrire. Né à Jérusalem en 1954, David Grossman est l’auteur de nombreux essais et de onze romans abondamment primés dont Une femme fuyant l’annonce, prix Médicis étranger en 2011. Manifestation proposée par le Service culturel de l’ambassade d’Israël en France En partenariat avec le club littéraire אbc À lire – David Grossman, Dans la maison de la liberté, trad. de l’hébreu par Jean-Luc Allouche et Rosie Pinhas-Delpuech, Seuil, 2019.

68 MIN3 w ago
Comments
David Grossman_Dans la maison de la liberté

Je ne reverrai plus le monde d’Ahmet Altan

Je ne reverrai plus le monde d’Ahmet Altan Rencontre avec Timour Muhidine (directeur de la collection “Lettres turques” chez Actes Sud), animée par Valérie Marin la Meslée (Le Point) Lecture d’extraits par Nicolas Bouchaud Le 10 septembre 2016, le romancier, journaliste et rédacteur en chef du quotidien turc Taraf, Ahmet Altan, est arrêté et accusé d’avoir pris part au putsch manqué du 15 juillet 2016. Inculpé, entre autres, « d’appartenance à une organisation terroriste » et de « tentative de renverser l’ordre prévu par la Constitution de la République de Turquie », il est condamné à la perpétuité aggravée le 16 février 2018, à l’âge de 68 ans. Cette situation désespérante n’abat cependant pas Ahmet Altan qui s’en remet à la force des mots. Depuis sa cellule, il parvient à nous transmettre dix-neuf textes admirables et poignants, à travers lesquels il livre son quotidien d’homme écartelé entre le bilan de sa vie et son avenir absent. Un livre exceptionnel de résistance et de résilience. Soirée proposée en partenariat avec Le Point. À lire – Ahmet Altan, Je ne reverrai plus le monde, trad. du turc par Julien Lapeyre de Cabanes, Actes Sud, 2019.

57 MIN3 w ago
Comments
Je ne reverrai plus le monde d’Ahmet Altan

Nelly Arcan

Soirée Nelly Arcan – Avec Marie Darsigny, Chloé Delaume & Camille Laurens Soirée Nelly Arcan Avec Marie Darsigny, Chloé Delaume & Camille Laurens « Mobiliser l’univers pour le faire tourner autour de sa tête » Le 24 septembre 2009, Nelly Arcan se donnait la mort à Montréal. Elle laissait derrière elle une œuvre protéiforme, d’une incroyable contemporanéité et dont le chant continue aujourd’hui de nous interpeler. Armée de sa langue exigeante et radicale, Arcan questionne de front l’insoutenable diktat de la beauté féminine, la tyrannie des liens familiaux, les rapports femmes/hommes dépouillés d’humanité, l’économie des échanges sexuels, et prépare, déjà, ce suicide qui traverse l’ensemble de ses récits. Dix ans plus tard, Marie Darsigny, Chloé Delaume et Camille Laurens proposent d’écouter cette voix qui résonne comme un cri et de questionner l’héritage de ces obsessions arcaniennes, inlassablement dérangeantes et pourtant universelles. Soirée proposée dans le cadre du colloque international dédié à Nelly Arcan qui se tiendra à l’EHESS les 16 et 17 septembre 2019. À lire – le premier récit de Nelly Arcan, Putain, réédité dans une version enrichie au Seuil (et disponible en avant-première lors de cette soirée)

84 MIN3 w ago
Comments
Nelly Arcan

Marie Darrieussecq - La Mer à l’envers

Marie Darrieussecq La Mer à l’envers Rencontre animée par Nathalie Crom « Rose est héroïque, mais seulement par moments », prévient l’auteur. Soit une femme d’aujourd’hui, mère de deux enfants et dont le couple vacille. Elle part en croisière en méditerranée avec sa progéniture. C’est là, en pleine mer, qu’elle va faire la connaissance de Younès, migrant recueilli avec une centaine d’autres sur le paquebot de touristes. Mue par une volonté obscure mais tenace, Rose va faire entrer le jeune garçon dans sa vie et celle de sa famille. Pourquoi lui ? Et à quoi va-t-elle bien pouvoir servir ? Drôle et on ne peut plus subtil, le nouveau livre de Marie Darrieussecq nous conduit au cœur d’un drame contemporain avec le souffle romanesque et la malice qui lui vont si bien. À lire – Marie Darrieussecq, La Mer à l’envers, P.O.L. 2019.

52 MIN3 w ago
Comments
Marie Darrieussecq - La Mer à l’envers

Siri Hustvedt – Souvenirs de l’avenir

Siri Hustvedt – Souvenirs de l’avenir Rencontre animée par Kerenn Elkaïm - Interprète : Marie Furthner Dialogue à plusieurs niveaux de narration entre une jeune femme en quête d’aventures à New York à la fin des années 70 et l’écrivain chevronné qu’elle est devenue quarante ans plus tard. Ce condensé autobiographique de l’auteure rassemble et magnifie les thèmes qui ont fait sa renommée internationale : le temps comme étrangeté, la violence et la cruauté du patriarcat, la capacité de l’imaginaire à recréer le présent, voire à le guérir. Souvenirs de l’avenir est le septième roman de Siri Hustvedt, romancière traduite dans plus de trente langues. Elle est également l’auteure d’une œuvre d’essayiste de tout premier plan. À lire – Siri Hustvedt, Souvenirs de l’avenir, trad. de l’américain par Christine Le Bœuf, Actes Sud, 2019.

80 MIN3 w ago
Comments
Siri Hustvedt – Souvenirs de l’avenir