Himalaya: Listen. Learn. Grow.

4.8K Ratings
Open In App
title

Commentaires sur :

Widoobiz Radio

0
Followers
0
Plays
Commentaires sur :

Commentaires sur :

Widoobiz Radio

0
Followers
0
Plays
OVERVIEWEPISODESYOU MAY ALSO LIKE

Details

About Us

More than business

Latest Episodes

Pourquoi l’étude de marché ne sert à rien

Claude Ananou, serial entrepreneur et professeur à HEC Montréal, s’adresse aujourd’hui aux entrepreneurs qui ont fait une étude de marché avant de se lancer, mais qui n’ont malheureusement pas appris grand chose et n’ont pas pu s’en servir. L’étude de marché est-elle vraiment nécessaire pour lancer son entreprise ? Pour Claude Ananou, l’étude de marché est un des paradigmes de l’entrepreneuriat. Comme si on allait prendre une part, un pourcentage, du marché existant que l’on étudie. Alors qu'»entreprendre, c’est apporter quelque chose de nouveau» et créer son propre marché. Il prend d’ailleurs l’exemple d’Apple, qui a simplement repérer les besoins d’une majorité de consommateurs pour créer et lancer l’iPhone.

3 MIN2015 SEP 18
Comments
Pourquoi l’étude de marché ne sert à rien

Guérilla marketing : l’apprivoiser pour bien se lancer

Après la guérilla financing, Claude Ananou, entrepreneur et professeur à HEC Montréal, nous explique comment bien se lancer avec une guérilla marketing. Toujours plus loin… La guérilla marketing signifie qu’avec peu, on peut encore faire beaucoup. Selon Claude Ananou, un entrepreneur n’a pas besoin de budget marketing pour se lancer. L’objectif est de «créer une demande en se faisant connaître gratuitement». Pour cela, plusieurs solutions existent comme par exemple, celle d’utiliser ses premiers clients comme ses meilleurs vendeurs. De fait, ils sont les premiers fans, en parlent et apportent une certaine crédibilité. …pour trois fois rien Au lieu de dépenser une fortune dans un spot publicitaire de 15 secondes à la télévision, misez plutôt sur une émission comme Dragon’s Den au Canada, dans laquelle vous pourrez expliquer votre projet pendant 10 minutes ! Cela a un vrai effet et ne fait pas publicitaire. Peu importe la solution pour laquelle vous opterez, l...

2 MIN2015 SEP 11
Comments
Guérilla marketing : l’apprivoiser pour bien se lancer

Prévisions, incertitudes et inconnu : comment se préparer !

Tout entrepreneur fait des prévisions pour son entreprise et cherche des certitudes, c’est ce que l’on appelle le business plan. Mais entreprendre ne consiste pas à chercher des certitudes, mais plutôt à apprivoiser l’incertitude. Claude Ananou, entrepreneur et professeur à HEC Montréal, s’intéresse aujourd’hui aux prévisions des entrepreneurs mais également à leurs incertitudes. Comment se préparer à l’inconnu ? 3 niveaux de préparation Notre expert nous décrit 3 niveaux de préparation de l’entrepreneur. D’abord, les prévisions. Il y a des choses que l’entrepreneur peut prévoir afin de «se prémunir et d’amoindrir les effets négatifs» d’une situation. Puis, il y a les choses qui arrivent tellement rarement et qui coûteraient si cher en prévention que l’on est prêt à les attendre et à les subir au moment venu. Ce sont les incertitudes. Enfin, il faut également être prêt à dire oui à un imprévu. C’est l’inconnu. Un entrepreneur se doit d’...

3 MIN2015 SEP 4
Comments
Prévisions, incertitudes et inconnu : comment se préparer !

Pourquoi le mot risque n’a aucun sens entrepreneurial

Dans tous les domaines, on parle de risques. D’après Claude Ananou, entrepreneur et professeur à HEC Montréal, ce terme n’a rien à voir avec le milieu entrepreneurial puisqu’il vient du domaine des assurances. Il partage avec nous les véritables questions à se poser lorsque l’on se lance dans l’entrepreneuriat. La vraie notion est de savoir quelle est sa sensibilité à la perte. Il n’y a donc pas de projets qui sont plus ou moins risqués, tout est subjectif. Pour Claude Ananou, il existe 6 éléments principaux à analyser pour se lancer en tant qu’entrepreneur dont les dimensions monétaires, «qu’est-ce que je suis prêt à perdre monétairement pour gagner combien ?», temporelles, «est-ce que je suis prêt à consacrer 1 an ou 2 de ma vie à un projet ?», familiales, «est-ce que je suis prêt à sacrifier mes relations familiales ?», etc. Retrouvez les 6 éléments de sensibilité à prendre en compte selon Claude Ananou, dans ce podcast.

3 MIN2015 JUL 31
Comments
Pourquoi le mot risque n’a aucun sens entrepreneurial

Attention, peut-être vous êtes-vous trompé d’expert comptable ?

De nombreux entrepreneurs se trompent d’experts-comptables et doivent changer de prestataire 6 mois ou 1 an après le démarrage de leur activité. Stéphane Degonde nous donne ses conseils pour identifier les erreurs à ne pas commettre pour choisir le bon expert-comptable. Choisir un expert-comptable On a tendance à prendre le premier qui se présente à nous au lieu d’en consulter plusieurs et d’en sélectionner un. Un bon expert-comptable qui nous accompagne dans le développement de notre activité est une personne avec qui l’on a un «bon feeling» et avec qui on a «envie de parler». Ensuite, il faut bien définir le périmètre de ses responsabilités et ce qu’il peut apporter à l’entreprise. «Quand on achète du low cost, on reçoit du low service» Une autre raison qui nous pousse à choisir le mauvais expert-comptable est l’argent justement. Lors du lancement de l’entreprise, on a tendance à ne pas vouloir mettre trop d’argent dans cette prestation alors qu...

4 MIN2015 JUL 29
Comments
Attention, peut-être vous êtes-vous trompé d’expert comptable ?

Guérilla financing : comment se lancer sans argent

Être un entrepreneur, c’est un peu être un «guérillero» : il faut faire beaucoup avec peu de choses. Même si l’on n’a pas forcément besoin de millions pour lancer son entreprise, comment fait-on pour démarrer ? Claude Ananou, entrepreneur et professeur à HEC Montréal, nous explique comment financer ses premiers besoins. Plusieurs méthodes efficaces existent, comme le troc. Au début, on peut échanger notre produit ou service contre un autre produit ou service, ainsi la trésorerie reste intacte. Le Love Money et le crowdfunding sont également de très bonnes solutions, puisque ici, des gens nous donnent de l’argent pour que l’on comble leur besoin. Comme quoi, avec peu on peut faire beaucoup !

2 MIN2015 JUL 24
Comments
Guérilla financing : comment se lancer sans argent

Répartition du capital : le sujet qui fâche

Lors de la création d’entreprise, les associés ont tendance à parler (trop) tardivement du sujet tabou mais néanmoins crucial : la répartition du capital. Pourquoi ne pas en parler ? Stéphane Degonde nous explique que ce moment-clé vient bien souvent trop tard. Bien entendu, le sujet est sensible et l’inexpérience fait que dès le début du processus de création de l’entreprise, le plus important reste dans tous les esprits le concept en lui-même. Comment répartir les parts ? Afin de ne froisser personne, il faut tenter de diviser les actions de l’entreprise de manière équitable. Le problème survient alors si une personne estime ne pas en avoir assez proportionnellement à ce qu’elle fournit à l’entreprise. Le pourcentage peut se traduire alors en un mélange d’investissement monétaire lors de la création, associé au le temps passé en entreprise, aux compétences de chacun, etc.

4 MIN2015 JUL 22
Comments
Répartition du capital : le sujet qui fâche

Oubliez les investisseurs, vous n’avez pas besoin d’argent

Pour lancer leur projet, beaucoup d’entrepreneurs cherchent à lever des fonds, à parler à des investisseurs, des banquiers, etc. Mais pourquoi ? «C’est un faux problème !» Claude Ananou remet ici en cause cette fameuse étape de recherche d’argent au lancement d’un projet. D’après des études, près de «70% des gens démarrent avec moins de 1 000 euros» et «90% des projets ont démarré avec moins de 10 000 euros». Tout projet, au début, peut être démarré avec très peu aujourd’hui. Comme le dit notre chroniqueur, «tout être humain a commencé par être un tout petit foetus». En effet, souvent, on voit trop grand, on est trop ambitieux !

3 MIN2015 JUL 17
Comments
Oubliez les investisseurs, vous n’avez pas besoin d’argent

Entrepreneur papillon : vous vous brûlerez les ailes

Qu’est-ce qu’un entrepreneur papillon ? Peut-être l’êtes-vous sans le savoir. Si c’est le cas, alors faites attention.Dans cette nouvelle chronique, Stéphane Degonde nous éclaire sur la question. L’entrepreneur papillon, qui est-il ? C’est une personne -un peu trop- enthousiaste et rêveuse. Certes, ces deux qualités sont essentielles dans le domaine de l’entrepreneuriat. Mais l’entrepreneur papillon, qui crée une première entreprise, va très rapidement devenir un serial entrepreneur, nourri de ses idées nouvelles et de sa soif de réussite. C’est cette seconde face cachée qui fait la particularité de l’entrepreneur papillon. Pourquoi est-ce risqué ? Comme nous l’explique Stéphane Degonde, «ce qui fait un projet, c’est la mise en œuvre et non l’idée». Si l’entrepreneur commence à s’investir dans un projet nouveau trop rapidement, il risque de diluer sa force entre ses différents projets au lieu de se focaliser et de concentrer ses ressources sur le ...

3 MIN2015 JUL 15
Comments
Entrepreneur papillon : vous vous brûlerez les ailes

Réfléchir avant d’agir : l’antithèse de l’entrepreneur

Réfléchir avant d’agir, une vérité répétée tout au long d’une vie. Mais dans le monde de l’entrepreneuriat, faut-il faire place à la raison d’abord ? Notre chroniqueur, Claude Ananou, est catégorique : «réfléchir avant d’agir, c’est n’importe quoi». A trop réfléchir, on ne se lance jamais Le schéma classique «RDA» – Réflexion, Décision, Action – n’est pas la bonne formule pour entreprendre. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’à trop réfléchir, on prend peur et on ne se lance jamais. Le schéma «DAR» – Décision, Action, Réflexion – lui, semble déjà plus pertinent. Action, réaction : une nouvelle option Et si vous vouslancier directement sans réfléchir ? Pour Claude Ananou, c’est dans l’action que l’entrepreneur peut constater de potentielles erreurs. Il sera alors toujours temps de réfléchir aux modifications à apporter au projet plus tard. Réfléchir ou foncer tête bêche ? Deux solutions pour entreprendre, aucune mauvaise réponse.

2 MIN2015 JUL 10
Comments
Réfléchir avant d’agir : l’antithèse de l’entrepreneur

Latest Episodes

Pourquoi l’étude de marché ne sert à rien

Claude Ananou, serial entrepreneur et professeur à HEC Montréal, s’adresse aujourd’hui aux entrepreneurs qui ont fait une étude de marché avant de se lancer, mais qui n’ont malheureusement pas appris grand chose et n’ont pas pu s’en servir. L’étude de marché est-elle vraiment nécessaire pour lancer son entreprise ? Pour Claude Ananou, l’étude de marché est un des paradigmes de l’entrepreneuriat. Comme si on allait prendre une part, un pourcentage, du marché existant que l’on étudie. Alors qu'»entreprendre, c’est apporter quelque chose de nouveau» et créer son propre marché. Il prend d’ailleurs l’exemple d’Apple, qui a simplement repérer les besoins d’une majorité de consommateurs pour créer et lancer l’iPhone.

3 MIN2015 SEP 18
Comments
Pourquoi l’étude de marché ne sert à rien

Guérilla marketing : l’apprivoiser pour bien se lancer

Après la guérilla financing, Claude Ananou, entrepreneur et professeur à HEC Montréal, nous explique comment bien se lancer avec une guérilla marketing. Toujours plus loin… La guérilla marketing signifie qu’avec peu, on peut encore faire beaucoup. Selon Claude Ananou, un entrepreneur n’a pas besoin de budget marketing pour se lancer. L’objectif est de «créer une demande en se faisant connaître gratuitement». Pour cela, plusieurs solutions existent comme par exemple, celle d’utiliser ses premiers clients comme ses meilleurs vendeurs. De fait, ils sont les premiers fans, en parlent et apportent une certaine crédibilité. …pour trois fois rien Au lieu de dépenser une fortune dans un spot publicitaire de 15 secondes à la télévision, misez plutôt sur une émission comme Dragon’s Den au Canada, dans laquelle vous pourrez expliquer votre projet pendant 10 minutes ! Cela a un vrai effet et ne fait pas publicitaire. Peu importe la solution pour laquelle vous opterez, l...

2 MIN2015 SEP 11
Comments
Guérilla marketing : l’apprivoiser pour bien se lancer

Prévisions, incertitudes et inconnu : comment se préparer !

Tout entrepreneur fait des prévisions pour son entreprise et cherche des certitudes, c’est ce que l’on appelle le business plan. Mais entreprendre ne consiste pas à chercher des certitudes, mais plutôt à apprivoiser l’incertitude. Claude Ananou, entrepreneur et professeur à HEC Montréal, s’intéresse aujourd’hui aux prévisions des entrepreneurs mais également à leurs incertitudes. Comment se préparer à l’inconnu ? 3 niveaux de préparation Notre expert nous décrit 3 niveaux de préparation de l’entrepreneur. D’abord, les prévisions. Il y a des choses que l’entrepreneur peut prévoir afin de «se prémunir et d’amoindrir les effets négatifs» d’une situation. Puis, il y a les choses qui arrivent tellement rarement et qui coûteraient si cher en prévention que l’on est prêt à les attendre et à les subir au moment venu. Ce sont les incertitudes. Enfin, il faut également être prêt à dire oui à un imprévu. C’est l’inconnu. Un entrepreneur se doit d’...

3 MIN2015 SEP 4
Comments
Prévisions, incertitudes et inconnu : comment se préparer !

Pourquoi le mot risque n’a aucun sens entrepreneurial

Dans tous les domaines, on parle de risques. D’après Claude Ananou, entrepreneur et professeur à HEC Montréal, ce terme n’a rien à voir avec le milieu entrepreneurial puisqu’il vient du domaine des assurances. Il partage avec nous les véritables questions à se poser lorsque l’on se lance dans l’entrepreneuriat. La vraie notion est de savoir quelle est sa sensibilité à la perte. Il n’y a donc pas de projets qui sont plus ou moins risqués, tout est subjectif. Pour Claude Ananou, il existe 6 éléments principaux à analyser pour se lancer en tant qu’entrepreneur dont les dimensions monétaires, «qu’est-ce que je suis prêt à perdre monétairement pour gagner combien ?», temporelles, «est-ce que je suis prêt à consacrer 1 an ou 2 de ma vie à un projet ?», familiales, «est-ce que je suis prêt à sacrifier mes relations familiales ?», etc. Retrouvez les 6 éléments de sensibilité à prendre en compte selon Claude Ananou, dans ce podcast.

3 MIN2015 JUL 31
Comments
Pourquoi le mot risque n’a aucun sens entrepreneurial

Attention, peut-être vous êtes-vous trompé d’expert comptable ?

De nombreux entrepreneurs se trompent d’experts-comptables et doivent changer de prestataire 6 mois ou 1 an après le démarrage de leur activité. Stéphane Degonde nous donne ses conseils pour identifier les erreurs à ne pas commettre pour choisir le bon expert-comptable. Choisir un expert-comptable On a tendance à prendre le premier qui se présente à nous au lieu d’en consulter plusieurs et d’en sélectionner un. Un bon expert-comptable qui nous accompagne dans le développement de notre activité est une personne avec qui l’on a un «bon feeling» et avec qui on a «envie de parler». Ensuite, il faut bien définir le périmètre de ses responsabilités et ce qu’il peut apporter à l’entreprise. «Quand on achète du low cost, on reçoit du low service» Une autre raison qui nous pousse à choisir le mauvais expert-comptable est l’argent justement. Lors du lancement de l’entreprise, on a tendance à ne pas vouloir mettre trop d’argent dans cette prestation alors qu...

4 MIN2015 JUL 29
Comments
Attention, peut-être vous êtes-vous trompé d’expert comptable ?

Guérilla financing : comment se lancer sans argent

Être un entrepreneur, c’est un peu être un «guérillero» : il faut faire beaucoup avec peu de choses. Même si l’on n’a pas forcément besoin de millions pour lancer son entreprise, comment fait-on pour démarrer ? Claude Ananou, entrepreneur et professeur à HEC Montréal, nous explique comment financer ses premiers besoins. Plusieurs méthodes efficaces existent, comme le troc. Au début, on peut échanger notre produit ou service contre un autre produit ou service, ainsi la trésorerie reste intacte. Le Love Money et le crowdfunding sont également de très bonnes solutions, puisque ici, des gens nous donnent de l’argent pour que l’on comble leur besoin. Comme quoi, avec peu on peut faire beaucoup !

2 MIN2015 JUL 24
Comments
Guérilla financing : comment se lancer sans argent

Répartition du capital : le sujet qui fâche

Lors de la création d’entreprise, les associés ont tendance à parler (trop) tardivement du sujet tabou mais néanmoins crucial : la répartition du capital. Pourquoi ne pas en parler ? Stéphane Degonde nous explique que ce moment-clé vient bien souvent trop tard. Bien entendu, le sujet est sensible et l’inexpérience fait que dès le début du processus de création de l’entreprise, le plus important reste dans tous les esprits le concept en lui-même. Comment répartir les parts ? Afin de ne froisser personne, il faut tenter de diviser les actions de l’entreprise de manière équitable. Le problème survient alors si une personne estime ne pas en avoir assez proportionnellement à ce qu’elle fournit à l’entreprise. Le pourcentage peut se traduire alors en un mélange d’investissement monétaire lors de la création, associé au le temps passé en entreprise, aux compétences de chacun, etc.

4 MIN2015 JUL 22
Comments
Répartition du capital : le sujet qui fâche

Oubliez les investisseurs, vous n’avez pas besoin d’argent

Pour lancer leur projet, beaucoup d’entrepreneurs cherchent à lever des fonds, à parler à des investisseurs, des banquiers, etc. Mais pourquoi ? «C’est un faux problème !» Claude Ananou remet ici en cause cette fameuse étape de recherche d’argent au lancement d’un projet. D’après des études, près de «70% des gens démarrent avec moins de 1 000 euros» et «90% des projets ont démarré avec moins de 10 000 euros». Tout projet, au début, peut être démarré avec très peu aujourd’hui. Comme le dit notre chroniqueur, «tout être humain a commencé par être un tout petit foetus». En effet, souvent, on voit trop grand, on est trop ambitieux !

3 MIN2015 JUL 17
Comments
Oubliez les investisseurs, vous n’avez pas besoin d’argent

Entrepreneur papillon : vous vous brûlerez les ailes

Qu’est-ce qu’un entrepreneur papillon ? Peut-être l’êtes-vous sans le savoir. Si c’est le cas, alors faites attention.Dans cette nouvelle chronique, Stéphane Degonde nous éclaire sur la question. L’entrepreneur papillon, qui est-il ? C’est une personne -un peu trop- enthousiaste et rêveuse. Certes, ces deux qualités sont essentielles dans le domaine de l’entrepreneuriat. Mais l’entrepreneur papillon, qui crée une première entreprise, va très rapidement devenir un serial entrepreneur, nourri de ses idées nouvelles et de sa soif de réussite. C’est cette seconde face cachée qui fait la particularité de l’entrepreneur papillon. Pourquoi est-ce risqué ? Comme nous l’explique Stéphane Degonde, «ce qui fait un projet, c’est la mise en œuvre et non l’idée». Si l’entrepreneur commence à s’investir dans un projet nouveau trop rapidement, il risque de diluer sa force entre ses différents projets au lieu de se focaliser et de concentrer ses ressources sur le ...

3 MIN2015 JUL 15
Comments
Entrepreneur papillon : vous vous brûlerez les ailes

Réfléchir avant d’agir : l’antithèse de l’entrepreneur

Réfléchir avant d’agir, une vérité répétée tout au long d’une vie. Mais dans le monde de l’entrepreneuriat, faut-il faire place à la raison d’abord ? Notre chroniqueur, Claude Ananou, est catégorique : «réfléchir avant d’agir, c’est n’importe quoi». A trop réfléchir, on ne se lance jamais Le schéma classique «RDA» – Réflexion, Décision, Action – n’est pas la bonne formule pour entreprendre. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’à trop réfléchir, on prend peur et on ne se lance jamais. Le schéma «DAR» – Décision, Action, Réflexion – lui, semble déjà plus pertinent. Action, réaction : une nouvelle option Et si vous vouslancier directement sans réfléchir ? Pour Claude Ananou, c’est dans l’action que l’entrepreneur peut constater de potentielles erreurs. Il sera alors toujours temps de réfléchir aux modifications à apporter au projet plus tard. Réfléchir ou foncer tête bêche ? Deux solutions pour entreprendre, aucune mauvaise réponse.

2 MIN2015 JUL 10
Comments
Réfléchir avant d’agir : l’antithèse de l’entrepreneur
hmly
Welcome to Himalaya LearningDozens of podcourses featuring over 100 experts are waiting for you.